Taux horaires briqueteur-maçon

L’AEMQ a répertorié et compilé, au bénéfice de ses membres, ce que le respect des lois en vigueur dans le cadre des travaux assujettis à la loi sur les relations de travail dans l’industrie de la construction engendre comme coût minimum obligatoire. Cette compilation a pour prémisse une (1) semaine de travail de 40 heures et pourra évidemment varier selon que les autres dispositions des conventions collectives s’appliquent telles que frais d’éloignement, de déplacement, chambre et pension.

Il est de la seule responsabilité de l’entrepreneur de se renseigner sur les dispositions desdites conventions collectives applicables propres à chaque situation particulière qui pourrait survenir. Aussi l’AEMQ rappelle à ses membres que ces coûts sont les coûts minimums exigés par les lois en vigueur. Toutes modifications auxdites lois pourraient avoir une incidence directe sur ces coûts et il est de la responsabilité des membres de se renseigner auprès des professionnels qui les encadrent pour connaître l’incidence exacte de la modification ou entrée en vigueur des dispositions législatives ou statutaires pertinentes.

L’entrepreneur devra considérer que ces coûts n’incluent pas les autres coûts administratifs et marges bénéficiaires qu’il voudrait réclamer. Ces coûts sont propres à chaque entreprise et l’AEMQ recommande à ses membres de se renseigner auprès des professionnels qui les encadrent pour en évaluer la justesse.

Les taux et marges bénéficiaires sont donnés à titre indicatif seulement et les membres ne sont nullement obligés de les accepter. Le membre qui déciderait d’opter pour un taux ou une marge bénéficiaire autre n’en souffrirait en aucune façon dans ses relations avec l’AEMQ.

Taux horaires - Avril 2018      Taux horaires antérieurs

 

Taux horaires recommandés

L’AEMQ recommande des taux horaires par secteur d’activités. Les taux tiennent compte de tout ce qu’un entrepreneur en maçonnerie doit débourser pour servir un client. Néanmoins, un entrepreneur n’est pas lié par ces recommandations.

Les taux horaires tiennent compte des conventions collectives afférentes, des cotisations gouvernementales, des coûts des matériaux et des équipements ainsi que leur amortissement, en plus de la TPS et de la TVQ. L'ensemble des coûts pris en compte dans le calcul représente ce que l'entrepreneur en maçonnerie doit débourser pour servir un client.

Les taux horaires sont publiés dans un dépliant à l'attention des consommateurs et des employeurs.

Toutefois, les taux horaires recommandés demeurent à la discrétion du professionnel. D'ailleurs, le briqueteur-maçon peut utiliser le calculateur de taux horaire pour obtenir un taux personnalisé.

Taux horaires recommandés par l’AEMQ en vigueur au 30 avril 2018